Les fentes labio-maxillo-palatines (on parlait autrefois de bec-de-lièvre et de gueule-de-loup) sont des malformations qui se produisent durant les premières semaines de grossesse. Une perturbation du processus de fusion des différentes structures qui formeront le visage, telles que lèvre, plancher nasal, mâchoire et palais, conduit à la formation de fentes, dont l’étendue est variable, allant de petites encoches à de larges ouvertures béantes du visage. En plus de la déformation visible de la face, les fonctions de déglutition et de phonation sont gravement perturbées, la dentition anormale ; par la suite se produisent des troubles de l’audition.

fente labio-maxillo-palatine totale

Cette malformation, qui était déjà connue dans de vieilles civilisations, est présente dans le monde entier. Sa fréquence varie d’une région à l’autre, elle peut atteindre jusqu’à 1 sur 500 naissances.

Les possibilités thérapeutiques ont fait de tels progrès durant les dernières décades que les enfants soumis à un traitement précoce peuvent être entièrement réhabilités. Le traitement consiste dans la reconstruction chirurgicale des structures anatomiques, en combinaison avec des mesures d’orthodontie, de logopédie et plus tard d’audiologie.

Dans les pays en voie de développement, la plupart de ces enfants, par ailleurs parfaitement normaux, ne peuvent pas bénéficier d’un tel traitement, car soit l’infrastructure médicale manque soit elle existe mais les possibilités financières des familles ne leur permettent pas d’en bénéficier. L’ignorance et les superstitions font que souvent les familles cachent ou rejettent l’enfant atteint.

fente labio-maxillaire bilatérale